Elle nous suit, nous précède et sans fin nous salue

Doux soutien, douce mère elle avance avec nous quand on oublie nos pas

Jamais ne se défile et toujours se faufile entre deux cheminées

Lever les yeux au ciel parce que c’est incroyable

Lever les yeux au ciel parce que c’est si absurde

Et puis lever aussi les yeux pour la chercher

Pour, avec elle, apprendre à nouveau à marcher.

Jamais ne nous aveugle et toujours nous attire

Nous autres, naufragés aux rives de nos rêves

Nous voulons sa marée, ne plus être amarrés et rejoindre les flots

La lune est objectif et on marche dessus et on marche dessous

Et sens dessus-dessous

Nous jetons à l’envers

Nos yeux fascinés vers

La lune, seul endroit

Où tout est à l’endroit.

Une question, une suggestion, une réaction, un complément d'information ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s