Le Bug humain de Sébastien Bohler

Un bouquin bien documenté et très très chouette, même si la chouette effraie, évidemment ! Mention spéciale aux pages 141 à 143 (dans lesquelles j’ai ressenti l’histoire de ma vie), même si de nombreux exemples sont intéressants partout ailleurs.


J’ai pu constater à la lecture de ces pages que mon striatum n’est pas franchement opérationnel, à se demander comment mes gènes ne se sont pas encore fait démonter la tête. Même si comme dit l’auteur, seuls les plus « performants » sont restés en lice, et c’est bien pour ça qu’on s’enlise…

Ce livre est génial et se mange comme du petit pain.

Une seule chose m’a questionnée, c’est celle du temps qu’on s’est dégagé en supprimant le travail : Sébastien Bohler est (ou était du moins dans ce précédent ouvrage) sur une vision d’une société du loisir associée à la destruction de la planète, une sorte de société tirant de plus en plus vers la glande, quand même (et c’est bien le cas de le dire.)

Or j’imagine que les précarités, notamment énergétique et alimentaire (qui attendent la grande majorité du globe si ce n’est tout le monde à plus ou moins, plutôt moins, brève échéance) sont souvent très coûteuses en temps et en énergie.

Pour le dire autrement, dans un monde où on n’imagine même plus écosser ses petits pois, écaler ses amandes ou devoir aller récupérer de l’eau quelque part, peut-être pourrait-on envisager que tout ça nous prendra un poil plus de temps ? (si quelqu’un.e a des éléments scientifiques de réponse, je suis preneuse…)

commères, compères : commentaires

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.