Projection privée

Tu vois je t’aime un peu comme on ferme les yeux face au soleil brûlantUn peu à reculons et toujours à tâtons, je goûte mon présentJe le domine bien, je le tiens dans la main, à quoi bon l’avenir ?Je le vois incertain, il est mieux, c’est certain, à quoi bon y courir ?Je marche … Lire la suite Projection privée