Climat teaser

– Hé, citoyen.ne !

– Oui ?

– Tu t’inquiètes, toi aussi, comme beaucoup, de ton espérance de vie ? Ou de celle de ta descendance, ou de celle de tes potes, par temps de pandémies, de conflits et de pénuries à venir, de catastrophes naturelles en mode exponentiel ? Tu te demandes comment on peut arrêter de rejeter et de stocker tout ce CO2 qui va nous retomber sur la gueule dans moins de temps qu’il t’a fallu pour te trouver une copine ? Tu commences à avoir de sérieux doutes sur le génie de la tech à nous sortir du caca, vu qu’on en est à se demander s’il faudrait pas stocker du PQ ?

– Oui, bien sûr, mais où tu veux en venir ?

– Mais j’ai la soluce, moi ! Une invention que même Pasteur il peut aller se rhabiller ! Une innovation vraiment révolutionnaire, un truc de fous ! D’ailleurs, je dois avouer que je suis pas sûre d’être la première à y avoir pensé, il me semble qu’il y a déjà quelques milliards d’humains qui pratiquent…

– Mais bien sûr… Et c’est quoi, ton plan ?

– Ben en fait, juste, les humains, ils montent pas.

– Comment ça ?

– Ben d’un côté, t’as les véhicules motorisés, les avions, les paquebots de croisière, tout ça.

– Et ?

– Et de l’autre t’as les gens, et juste, ils montent pas. Pareil avec les magasins, les sites de commerce en ligne, d’un côté, et de l’autre t’as les gens, et juste, ils rentrent pas. Mais c’est choisi, hein ! Ils ont l’info, ils voient le mur, et juste, ils y vont pas, quoi !

– C’est ça, ton innovation révolutionnaire ?

– Oui.

– Mais c’est complètement con, comme solution.

– Ah.

– Ben oui, parce que si on fait ça, il va y avoir toute l’économie qui se casse la gueule, et la santé, et la démocratie, et…

– Dis, sérieusement, ça serait pas déjà un tout petit peu le cas, là ?

– Mais… mais… et puis tu veux qu’ils aillent où, les gens ?

– Ah ben ça j’ai pas réponse à tout, hein ! Ils vont ailleurs, je sais pas, moi, à la pêche ! Enfin ils vont pas trouver bézef, mais bon, à la pêche aux infos, à la pêche aux idées… À la pêche aux rêves, peut-être même, à ce stade…

– Mais bien sûr… Et après ils les réalisent, tant qu’on y est ?

– … Ah ben tu vois ! Quand tu veux.

commères, compères : vos commentaires

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :