L’amertume de l’Expresso

Force est de constater qu’il se passe quelque chose, que les lignes bougent, non sans douleur. En baguenaudant sur le net pour savoir si entre Jadot et Rousseau, qui portait le plus des masques en tissu (j’ai pas su), j’ai chuté sur un article de l’Express, une « enquête sur les nouveaux sectaires » Un gros gloubi-boulga dans lequel vous jetez en vrac islamo-gauchisme, écoféminisme, écriture inclusive, « woke », intersectionnalité, décolonialisme, cancel culture, et quelques allusions à divers universitaires, et pof, vous avez un article dont vous pouvez extraire ceci :

« Par ailleurs, 8,5 % des Français n’aimeraient pas avoir un musulman comme voisin, contre 56 % chez les Slovaques. En dépit des attentats, ce chiffre a été divisé de moitié depuis le début des années 1990, de quoi sérieusement questionner la notion d’un « racisme systémique » immuable. » »

Oui oui, ils se basent sur une étude qui prétend mesurer notre racisme en fonction de qui on aimerait avoir comme voisin. Et oui, comme vous probablement, j’ai ouvert des yeux carrés devant ce « en dépit des attentats », tellement sublime de candeur (de candidose ? un truc plutôt blanc, plutôt moisi…) qu’il m’a fait personnellement arrêter tout questionnement sur le racisme systémique.

Je ne citerai pas les auteurs pour ne pas leur faire de publicité, mais figurez-vous que le président-propriétaire à 51% de l’Express, Alain Weill (créateur de BFM-TV, car ex-PDG depuis le 1er juillet d’Altice, SFR, RTL, BFM, tout ça), moins fortuné que Patrick Drahi (qui en détient, via Altice, les 49% restants), hé ben il a un kiff, un hobby en béton : l’hôtellerie, à La Croix-Valmer, à côté de Saint-Tropez.

Et tandis que d’aucuns iront manger dans ces multiples invasions du littoral une « côte de veau rôtie aux truffes à 64 euros », le préfet aura fait son boulot de « porter-à-connaissance » les aléas de submersions marines, notamment sur la commune en question.

Puisque j’ai commencé par évoquer la crainte chez l’Express du décolonialisme, si vous ne résistez pas à l’idée de vous faire un petit noir qui concentre à lui seul l’Afrique et votre Grand-mère, sachez qu’il y a un avant le café, et un après la bière.

commères, compères : vos commentaires

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :