Est-ce bien triste un train qui siffle dans le soir ?

Dans les années 1950, ma mère, du haut de ses 8-10 ans, partait avec un bout de la fratrie passer des vacances chez ses grands-parents. Elle allait à pied (peut-être parfois en stop ou à vélo ?) de Saint-Aureil à Castelnau, quelques 3 km, où elle montait dans un car postal, qui devait transporter aussi, vraisemblablement, quelques cartes postales. Il reliait Castelnau-Montratier à Lalbenque.

Là, elle montait dans la micheline (une locomotive avec une seule voiture), et croisait par les vitres les costumes des gardes-barrière qui tournaient les manivelles, lors des nombreux passages à niveaux. En effet, sur feue cette jolie ligne Cahors-Capdenac née en 1886, la route, les rails et la rivière s’entrecroisent entre les falaises. C’était joli, mais un peu long, parce que le train s’arrêtait partout dans ces villages où même wikipedia a oublié qu’il y avait des gares.

Elle descendait vers Frontenac (vraisemblablement à La Madeleine) et gravissait là encore les derniers kilomètres à pied.

70 ans plus tard, j’apprends que des agentes immobiliers sont missionnées par Nexity qui est missionné par la SNCF pour revendre des petites maisons délabrées de cheminots qui autrefois étaient du bien commun, et qu’on appelle désormais « SNCF Immobilier[, qui] renouvelle les mandats de gestion et de cessions d’actifs, confiés à Nexity, et poursuit ainsi l’optimisation et la modernisation de son parc d’exploitation industriel et tertiaire, afin de réduire les charges du groupe SNCF tout en améliorant l’efficacité des lieux de production et la qualité de vie au travail. » Côté Poste, si l’on compare les plans dans le métro parisien (3 bureaux de poste indiqués) et la réalité des guichets qu’on va trouver au-dessus (une résidence, une banque, un reste de bureau de poste), c’est sensiblement la même chose.

Je ne connais pas les « lieux de production » de la SNCF, je ne savais même pas qu’il existait avant des « cars postaux », par contre pendant que les actifs cèdent, d’autres font sécession, refont siffler des trains, et ça fait un bien fou.

commères, compères : vos commentaires

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :