Bradés sous diplômes

Hier, en traversant Toulouse à vélo, j’ai laissé passer une ribambelle de mômes en chasuble blanche. Sur le synthétique waterproof, l’objectif apparent de la sortie : « Nettoyons la planète ». Très visible aussi, dans son bleu royal, E.Leclerc.

Le chantre du pouvoir d’achat (cette efficace manipulation qui consiste à aligner les désirs des humains sur ceux des quelques-uns qui en tireront bénéfice) a donc réussi, en France, à faire gober le concept des mômes sandwichs, rémunérés par la joie de ramasser des mégots et des canettes.

En remontant sur mon vélo avec ça en travers de l’estomac, je suis percutée par quelques mots échappés d’une chanson qui passe sur Radio Mon Pais : « on baise avec les enfers. »

J’aurais pas mieux dit.

commères, compères : vos commentaires

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :