Aidante-toi, le iel t’aidera.

(Petit point en préambule : si vous êtes choqué.e par un point de vocabulaire à propos de ces vieux que je chéris, tant pis, je préfère en parler crûment que mal.)

Certains pensent que pour s’occuper de vaches de 600 kg, il vaut mieux en peser 80 que 50. Pourtant, généralement, les bovins ont la courtoisie de garder les sabots au sol, et nul n’est tenu de les aider à lever la patte pour leur enfiler des pantoufles.
Les aide-soignantes, par contre, passent leur journée à manipuler des carcasses pour en dégager des alèses ou pour poser un pansement, à pivoter pour qu’une fesse puisse entrer dans un pantalon, à se plier en quatre pour que le lève-personne, qui ne fait pas tout par miracle, pose papy pile poil au milieu du fauteuil.

Aide-soignante, c’est un métier de mec.

Certains pensent qu’ils font un métier viril, en combi en cambouis cambré dans un garage. Alors qu’il faut des petits doigts graciles pour dévisser les pompes à huile, pianoter sur l’électronique, et puis la souplesse du chat pour se glisser sous l’habitacle.
Pendant ce temps, les aides à domicile réparent des lavabos bouchés, poussent des fauteuils, règlent des déambulateurs, et déchargent des packs de courses.

Auxiliaire de vie, c’est un métier de mec.

Certains pensent qu’ils ont de grandes responsabilités, le dossier sous le bras, de 8h à 20h arrondir le pécule. Pourtant c’est aussi bien 3h du matin quand l’aidante a soudain deux mains dans la fécale. Ainsi qu’un être à sa merci qui n’a pas d’autre choix que de se reposer sur elle, contrairement à la société qui fait pourtant tout pareil. Alors si elle devait choisir une paire de gants, juste là, à cet instant précis, dans cette situation doublement ingrate, pensez-vous qu’elle choisirait les roses « Ménage » ou les bleus « Gros travaux » ?

Aidante aussi d’ailleurs, c’est un métier de mec.

Donc toi, l’humain soucieux du sort de ton prochain, testostéroné ou pas, peut-être qu’il est temps de remontrer tes muscles, même ponctuellement, de soulever le capot quand la batterie du vieux, elle crache au démarrage, et d’apporter du câble pour refaire du lien, partager ton énergie pour faire rouler la machine.

Sinon, faudra pas s’étonner si t’entends un matin « Prends ma main dans ton care ».

PS : au-delà de la boutade, puisqu’en 2022, ces métiers sont évidemment encore massivement féminins, cet article est à la fois un hommage et un appel du pied au vu des grandes difficultés de recrutement dans le secteur. Et pour info ou rappel, « à l’origine, l’informatique, ce n’était pas un truc de bonhomme. » , et ça a commencé à être hype et bien payé quand ça l’est devenu…

commères, compères : vos commentaires

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :