Être optimiste, c’est par choix, ou par hasard…

En novembre dernier, grâce à une forte mobilisation citoyenne, la France a soutenu l’interdiction de l’exploitation minière en eaux profondes.

Il y a quelques jours, la cour de justice de l’UE a déclaré illégales les dérogations sur l’interdiction des néonicotinoïdes, victoire de la biodiversité et de la santé face aux différents lobbyistes du sucre.

Puis c’est au tour de LVMH, après Total, de reculer devant les Polytechniciens et Polytechniciennes pour qui l’X n’est toujours pas à vendre.

Et enfin cette grande athlète de 16 ans qui refuse de faire 20h en avion, et donc de participer aux mondiaux de cross-country.

Ces bonnes nouvelles sont comme ces fleurs de l’épiphyllum que j’ai toujours connu, dont ma grand-mère avait donné une bouture à ma mère il y a plus de quarante ans : roses et éphémères, fragiles émergences sur une plante globalement très moche et facilement poussiéreuse, elles vont vite faner. Mais elles ont le têtu pouvoir de rappeler que la vie est encore bien planquée là, possible, belle, et sans cesse renouvelée.

commères, compères : vos commentaires

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :