Aidante-toi, le iel t’aidera.

(Petit point en préambule : si vous êtes choqué.e par un point de vocabulaire à propos de ces vieux que je chéris, tant pis, je préfère en parler crûment que mal.) Certains pensent que pour s’occuper de vaches de 600 kg, il vaut mieux en peser 80 que 50. Pourtant, généralement, les bovins ont laLire la suite « Aidante-toi, le iel t’aidera. »

Noir c’est noir, il nous reste l’espoir

Le 27 novembre 2021, le président du Niger Mohamed Bazoum exprime sa reconnaissance à la France. Le 28 novembre, il y a 3 morts et 11 blessés grave parmi des civils lors du passage du convoi Barkhane à Tera au Niger. Tout autour : des centaines de manifestants-témoins, qui craignent que la France arme lesLire la suite « Noir c’est noir, il nous reste l’espoir »

Bradés sous diplômes

Hier, en traversant Toulouse à vélo, j’ai laissé passer une ribambelle de mômes en chasuble blanche. Sur le synthétique waterproof, l’objectif apparent de la sortie : « Nettoyons la planète ». Très visible aussi, dans son bleu royal, E.Leclerc. Le chantre du pouvoir d’achat (cette efficace manipulation qui consiste à aligner les désirs des humains sur ceuxLire la suite « Bradés sous diplômes »

Hervé Chneiwess

Neurologue, chercheur, vulgarisateur, invité de la Terre au carré de ce 15/11/21 sur la modification génétique du vivant avec CRISPR. Interrogé sur la fin de la COP26, il a répondu : « L’égoïsme et le quant à soi, on le voit avec le covid19, on pourrait le résoudre immédiatement : aujourd’hui nous avons des vaccins, etLire la suite « Hervé Chneiwess »

Est-ce bien triste un train qui siffle dans le soir ?

Dans les années 1950, ma mère, du haut de ses 8-10 ans, partait avec un bout de la fratrie passer des vacances chez ses grands-parents. Elle allait à pied (peut-être parfois en stop ou à vélo ?) de Saint-Aureil à Castelnau, quelques 3 km, où elle montait dans un car postal, qui devait transporter aussi,Lire la suite « Est-ce bien triste un train qui siffle dans le soir ? »

Alerte sur la montée des… « Sea, sex and sun !

… le soleil au zénith… » Vous trouvez plutôt que l’atmosphère vire au crépusculaire ? Pour éviter que l’automne nous rende atones, j’ai le plaisir de vous faire (re)découvrir quatre garçons dans le vent dans la tempête, qui me donnent encore envie d’avoir envie. 1/ Et j’ai crié, crié… Christophe ! Christophe Cassou est un des experts duLire la suite « Alerte sur la montée des… « Sea, sex and sun ! »

Viens voir les maraichères, les jardiniers, les éleveuses, qui arrivent viens

Dans un calendrier CCFD-Terre solidaire 2021, il y a des chiffres sur la faim dans le monde, tirés du rapport de la FAO (Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture) : 1er risque sanitaire dans le monde, qui touche 1 personne sur 10, 1 enfant sur 3 dans les pays en développement. Bizarrement, ces chiffresLire la suite « Viens voir les maraichères, les jardiniers, les éleveuses, qui arrivent viens »

« le beau langage, les idées qu’il faut, c’est tout ce que je vaux » : Goldman, ou comment l’appétit de gauche au sein de la société française est peut-être sous-estimé ?

Profitons du fait que l’iconique Jean-Jacques a 70 ans pour donner un aperçu des idées d’une des personnalités préférées des Français à six mois des présidentielles : (et ça fait un petit contrepoint sur Mediapart, journal de gauche, qui parle ici et là de « délitement des gauches » ou « intégration de la défaite », sans de soucierLire la suite « « le beau langage, les idées qu’il faut, c’est tout ce que je vaux » : Goldman, ou comment l’appétit de gauche au sein de la société française est peut-être sous-estimé ? »

Tell me more, tell me more, tell me more oxymores

Quand la langue s’oxyde, on vire vert-de-gris. Le n°45 de Socialter intitulé « Sensure, quand les mots nous privent de sens », nous rappelle comment la négation de la conflictualité ou de la violence aboutit à des contre-vérités sémantiques, du « plan social » à la « croissance verte » en passant par les « énergies propres »* auxquelles je rajouterai volontiers lesLire la suite « Tell me more, tell me more, tell me more oxymores »

Pubantipub

Pour la 2ème fois de ma vie, aujourd’hui, j’ai décidé de partir coller des affiches sur des espaces publics autorisés. Pour un mouvement citoyen.Les affiches étaient prêtes. Ok, mon imprimante les avait parfois artistiquement délavées, ce qui pourrait faire dire aux mauvaises langues que le orange-rouge qui tire plutôt sur le rose est encore uneLire la suite « Pubantipub »

L’amertume de l’Expresso

Force est de constater qu’il se passe quelque chose, que les lignes bougent, non sans douleur. En baguenaudant sur le net pour savoir si entre Jadot et Rousseau, qui portait le plus des masques en tissu (j’ai pas su), j’ai chuté sur un article de l’Express, une « enquête sur les nouveaux sectaires » Un gros gloubi-boulgaLire la suite « L’amertume de l’Expresso »

je – nous -flexions – tu – vous

Dans le monde doucereux qui cause de bienveillance et susurre des mots qui mettent le personnel au cœur du développement, qui t’intime, qui t’intimide, qui t’impressionne et te pressionne presque à te coller des boutons, de l’urticaire de l’eczéma de ne pas, las, pouvoir tout faire avec pourtant tous ces supers pouvoirs qu’on te suggère,Lire la suite « je – nous -flexions – tu – vous »