Vélocipédie de cité

Aujourd’hui, un barouf matinal m’a avertie à travers la fenêtre ouverte qu’il y avait un passager dans le jardin. Vérification faite, j’en trouvais même deux : des hérissons, un clair et un foncé, se contaient fleurette au pied des rosiers. La coïncidence manque d’autant moins de piquant que c’est précisément le jour où France Nature Environnement,Lire la suite « Vélocipédie de cité »

Le grand remplacement

Comme j’aime trop les humains pour me risquer à parler d’eux, dans ce monde où s’empilent les sujets non maitrisés comme des châteaux de cartes devant des ventilateurs, je vais évidemment parler du grand remplacement des choses, le seul qui me soucie. Je n’ai jamais acquis le Manuel de la parfaite petite chimiste domestique, maisLire la suite « Le grand remplacement »

Marche pour le climat, 9 mai 2021, Jean-Jaurès, Toulouse.

Attendre que ça démarre, commencer à lire les pancartes à droite à gauche, quelques tracts choisis conservés pour plus tard. Se rendre compte que faire tenir une baguette chinoise avec des chutes des autocollants de magazines jeunesse (par lesquels je remplace toute utilisation du scotch) pour mieux porter mon affiche en carton, ça ne marcheraLire la suite « Marche pour le climat, 9 mai 2021, Jean-Jaurès, Toulouse. »

Avec ou sans patate ?

Maintenant qu’une loi climat a été votée, on peut s’imaginer monsieur le président face aux 150 citoyens tirés au sort à qui il avait demandé de travailler sur une réduction des émissions des gaz à effet de serre de 40% d’ici 2030. En guise de bande-son pour accompagner une petite moue faussement désolée, un titreLire la suite « Avec ou sans patate ? »

L’arbre qui cache la forêt, ou de l’art d’allumer pour des fruits défendus

Faire glisser la zoé dans le silence de l’aurore sur une départementale à flanc de colline. Pénétrer au détour d’un virage dans une brume qui s’avère être une fumée dense, derrière laquelle de drôles de soleils sont déjà levés : on dirait des débuts d’incendie. Pour apaiser ma conscience citoyenne, dans ce petit matin désertéLire la suite « L’arbre qui cache la forêt, ou de l’art d’allumer pour des fruits défendus »

Climat teaser

– Hé, citoyen.ne ! – Oui ? – Tu t’inquiètes, toi aussi, comme beaucoup, de ton espérance de vie ? Ou de celle de ta descendance, ou de celle de tes potes, par temps de pandémies, de conflits et de pénuries à venir, de catastrophes naturelles en mode exponentiel ? Tu te demandes comment on peut arrêterLire la suite « Climat teaser »

Fifi Groindacier

Les narines de nos chérubins ont ceci de formidable qu’elles ne contiennent qu’une quantité très limitées de mucosités afférentes aux microbes qui ne manquent pas de s’y répandre régulièrement, d’où leur inattaquable qualité de morveux. Vu la taille desdits chérubins, quand les narines sont pleines, oreilles et bronches sont dans un proche voisinage qui leurLire la suite « Fifi Groindacier »

Pour ouvrir les Gates d’un avenir sans désastre, il suffirait de recalculer nos Bills !

La théorie de monsieur (ex-)Microsoft : moins ça sera cher, plus ça va se développer : crois aux Green Premium et aie confiance, mécréant d’effondriste ! Après Barack Obama chez Augustin Trapenard, la perspective de Bill Gates à la Terre au carré du lundi 22 février, chez Mathieu Vidard et Camille Crosnier, j’avoue que çaLire la suite « Pour ouvrir les Gates d’un avenir sans désastre, il suffirait de recalculer nos Bills ! »

Marketblaze (3) Envoyez l’addition

Parfois, la société de consommation rentre chez nous même si on n’a rien fait pour, c’est comme ça, nous sommes des animaux sociaux et partageurs. Je parlerai donc des livres ardoises, qui permettent aux bambinos et bambinettes d’utiliser des feutres effaçables pour s’entrainer à tracer correctement les formes et puis les lettres, puisqu’il devient viteLire la suite « Marketblaze (3) Envoyez l’addition »

Le monde est petit, qu’on a dit

Il a fallu atteindre un certain nombre de piges pour que je percute un truc pourtant assez central : les représentations cartographiées du monde que j’ai sous les yeux depuis gamine ont beau avoir une échelle, ce ne sont jamais que des projections privées, ce qui constitue d’ailleurs une super transition avec le post précédent.Lire la suite « Le monde est petit, qu’on a dit »

Marketblaze (2) Anachronies

Ce 7 décembre, j’ai croisé des galettes des rois : Dieu est mort et chacun prend le trône, raï qu’il n’y ait plus de saison et beaucoup d’accélération mais on pourrait laisser un semblant de repères, comme dirait Sébastien Bohler, ça n’arrête pas de biper dans notre cortex cingulaire. Pour atténuer la sensation je suisLire la suite « Marketblaze (2) Anachronies »