L’arbre qui cache la forêt, ou de l’art d’allumer pour des fruits défendus

Faire glisser la zoé dans le silence de l’aurore sur une départementale à flanc de colline. Pénétrer au détour d’un virage dans une brume qui s’avère être une fumée dense, derrière laquelle de drôles de soleils sont déjà levés : on dirait des débuts d’incendie. Pour apaiser ma conscience citoyenne, dans ce petit matin désertéLire la suite « L’arbre qui cache la forêt, ou de l’art d’allumer pour des fruits défendus »

Pour ouvrir les Gates d’un avenir sans désastre, il suffirait de recalculer nos Bills !

La théorie de monsieur (ex-)Microsoft : moins ça sera cher, plus ça va se développer : crois aux Green Premium et aie confiance, mécréant d’effondriste ! Après Barack Obama chez Augustin Trapenard, la perspective de Bill Gates à la Terre au carré du lundi 22 février, chez Mathieu Vidard et Camille Crosnier, j’avoue que çaLire la suite « Pour ouvrir les Gates d’un avenir sans désastre, il suffirait de recalculer nos Bills ! »

Deux sons de croche

Me remettre à lire, lire comme quand j’étais adolescente, comme quand le temps s’étirait langoureusement et moi avec, sur la fraicheur d’un dessus de lit, à l’écart à l’étage dans le gîte loin du tintement des couverts, la tête au-dessus du bouquin et la main au-dessus des chips, lire comme si je pouvais m’ensevelir sousLire la suite « Deux sons de croche »